Picasa: le Itunes de vos photos

Posted on décembre 18th, 2007 under Houston, Technologies

Montage pile de photos picasa Oui je sais Picasa c’est connu depuis longtemps, c’est un produit racheté par Google, bref ce n’est pas à priori un sujet très original. Certes mais même ultra connu je n’avais pas eu l’occasion de tester ce service/logiciel et l’occasion s’est présentée ce samedi.
Voulant trouver une solution simple pour insérer des slideshows dans un blog Blogger (plateforme de blogs elle aussi propriété de Google), le premier service de partage qui m’est venu à l’esprit est Picasa. D’une pour sa notoriété et de deux parce que j’étais relativement confiant dans la compatibilité entre les deux services (Je vous ai déjà dit que les 2 apparenaient à la maison Google ?). Mais même sans parler de bloguer ou de partager des photos je me suis rendu compte que c’était aussi un vrai gestionnaire de photos.

Picasa, c’est en fait deux produits complémentaires, l’un en ligne l’autre non:

- D’une part un logiciel que vous installez sur votre ordinateur pour gérer vos photos. Ce programme, à la présentation soignée, répertorie toutes les images présentes sur votre ordinateur et vous permet de commenter vos photos, de les organiser par album, par date, de les afficher par lieux de prise de vue, etc. Par rapport à un simple explorateur Windows, la valeur ajoutée de Picasa est donc toutes les méta-données autour de vos photos. C’est d’ailleurs un peu pour cela que je le compare à un ITunes pour photo. Le logiciel propose bien entendu quelques autres options dont certaines assez ludiques telle que la création d’un effet pile de photo (cf l’exemple en image en haut à droite, cliquez pour agrandir).

-Mais Picasa c’est aussi un service web en ligne. Vous pouvez y stocker vos albums, localiser vos photos sur une carte, ajouter des commentaires et bien entendu tout ceci est fait pour communiquer avec le logiciel qui vous offre la possibilité d’uploader simplement des photos sur vos albums web. Une fois vos albums en ligne vous pouvez en faire des diaporamas, bloguer les images, les partager, et bien d’autres choses encore. Seul hic, si vous déclarez vos photos publiques elles apparaitront dans les résultats de recherche Google Images, ce qui peut être problématique si votre futur employeur tombe sur les photos de votre dernière soirée qui s’était terminée cravate autour de la tête. Là aussi l’aspect logiciel adossé à un service web me pousse à la comparaison avec ITunes.

Au final ça me semble être une bonne solution pour ceux qui prennent pas mal de photos numériques, aussi bien pour les gérer facilement sur leur machine que pour les exploiter en ligne.

P.S. Les photos du montage ont été prise lors du Texas Renaissance Festival, une petite attraction organisée non loin de Houston qui regroupe comme son nom de l’indique pas les d’adeptes du genre médieval-fantasy. Et pour couper court à tout ragot non je ne connais pas le gobelin de la photo.

Une utilisation de Google Map: Saurez vous prendre les mesures qui s’imposent ?

Posted on avril 15th, 2007 under Technologies

Mon trajet footingVous connaissez certainement Google Earth, ce logiciel qui permet de voir a peu près toute la planète avec une précision plus ou moins grande. On le télécharge, on l’installe, on regarde où est sa maison, son travail, idem avec les lieux qu’on aime bien. On n’y revient ensuite lorsqu’on s’apprête à aller dans un endroit éloigné que l’on ne connait pas, avant un voyage, un déplacement mais la plupart du temps l’icône prend la poussière sur le bureau.
Depuis quelque semaines j’ai trouvé une utilisation régulière à Google Earth, utilisation qui passe par l’usage de la règle (petit icone de règle en haut de la fenêtre du logiciel) du logiciel qui permet comme vous vous en doutez de mesurer des distances. L’intérêt par rapport à ViaMichelin, Mappy et autre Mapquest me direz vous. Et bien c’est que vous mesurez les trajet que vous voulez, et pas seulement des distances routières. Par exemple vous faites de la course à pied (dans un endroit suffisamment détaillé sur Google Earth, mais bon les bords de Saône passent bien par exemple), et vous voulez savoir quelle distance vous avez parcouru: vous allez sur Google Earth et vous utilisez la fonction règle en mode trajet. Vous posez vos points pour que les lignes suivent au mieux votre trajet et le logiciel vous donne automatiquement la distance dans diverses unités (en exemple mon footing de ce matin, ou vous pouvez voir que je me suis un peu paumé aux alentours du Country Club de Atascocita).


- nice1 - sales7